Cet espace est un outil d'information, de promotion et de partage dans le champ général de la santé en service. Elle concerne les aspects individuels et collectifs dans les domaines de la prévention, de la médecine professionnelle et d’aptitude, du soutien sanitaire. Elle assure une veille juridique, apporte des commentaires et diffuse les travaux et expériences des différents membres SSSM.

Actualité

Thèse pour le diplôme d'Etat de docteur en médecine - spécialité médecine générale

Exposition au risque chimique par inhalation lors des entraînements en caisson de brûlage - Étude quantitative auprès des pompiers formateurs au SDIS de l'Aveyron

17/12/18

Les données de la littérature s'accumulent depuis de nombreuses années concernant le risque sanitaire lié à l’exposition aux polluants atmosphériques (1). Cet impact est prégnant pour certaines catégories professionnelles en raison de conditions de travail particulières, c'est le cas des sapeurs-pompiers.
Il est établi que l'exposition à la suie au-delà d'une certaine valeur est associée à une élévation significative de la prévalence de symptômes respiratoires, ainsi qu'avec des troubles obstructifs et restrictifs irréversibles de la fonction pulmonaire.

Il existe de nombreuses pathologies néoplasiques pour lesquelles un risque relatif est suspecté, dont des cancers hématologiques (leucémies lymphoïdes et myéloïdes chroniques, lymphome non-hodgkinien, myélome multiple), mais aussi l'adénocarcinome du poumon, le mésothéliome, les cancers du rein et du cerveau. Globalement, le sur-risque toutes causes confondues n'est guère supérieur à la population générale, mais la sous-mortalité globale des jeunes pompiers liée à la sélection lors de l'embauche s'efface pour les catégories d'âge supérieur.

Le caisson d'observation et d'entraînement aux phénomènes thermiques (COEPT ) est un outil pédagogique de formation et d’entraînement. Il existe une grande hétérogénéité des pratiques durant l'ensemble des manœuvres dans le caisson sur l'ensemble des SDIS.

L'objectif principal de l'étude est d'évaluer l'exposition des sapeurs-pompiers au risque chimique par inhalation (et par les autres voies d’exposition : cutanées, oculaires, digestives) lors des entraînements en caisson de brûlage.

Auteur : Emmanuel DAVID

Médecin Colonel hors-classe Jean-Marie STEVE
Pilote de la plateforme Santé, expert en Santé en service et coordinateur national au CERISC

Fichiers associés :

Publié le 17/12/18 à 07:53