ENSOSP : Ecole Nationale Supérieure des Officiers de Sapeurs-Pompiers
Accueil
Cet espace est un outil d'information, de promotion et de partage dans le champ général de la santé en service. Elle concerne les aspects individuels et collectifs dans les domaines de la prévention, de la médecine professionnelle et d’aptitude, du soutien sanitaire. Elle assure une veille juridique, apporte des commentaires et diffuse les travaux et expériences des différents membres SSSM.
Santé
Accès Membre
 

Actualité

07/06/17

Ecole nationale

Création d'un département des formations de santé


Création d'un département des formations de santé

Un nouveau département fait son apparition dans l'organigramme de l'ENSOSP : DESAN, le département des formations de santé.

Les Services de Santé et de Secours Médical (SSSM) de l’école nationale étaient jusqu’à présent organisés selon 3 axes d’activités :

• Un axe de santé au travail et de médecine de prévention.
• Un axe opérationnel santé (aide médicale urgente, soutien sanitaire opérationnel, logistique médico-secouriste).

Ces deux premiers axes relevant de la médecine et étant placés sous l’autorité du médecin chef lui-même sous l’autorité du directeur de l’école nationale.

• Un axe pédagogique centré sur les formations de santé. Cet axe pédagogique, comme pour les deux autres départements (Formations d’intégration-DEFI et Prospective et Professionnalisation –DEPRO²) méritait de devenir un département à part entière dans la mesure où plus de 80% des activités des SDIS sont du Secours en Urgence Aux Personnes (SUAP).

De plus, le constat a été fait que l’ensemble des formations de santé recoupe la totalité de celles enseignées par les deux autres départements, en l’occurrence :

• Des formations institutionnelles et statutaires : formation d’intégration et formations supérieures (groupement et chefferie).
• Des formations spécialisées.
• Des formations continues obligatoires dans le cadre de l’exercice des professions de santé.
• Des formations hybrides relevant : d’un volet médical, infirmier, pharmacien et vétérinaire correspondant à des compétences propres du médecin chef et d’un volet applicateur qui mélange de la technique de santé et de la technique pompier relevant de la prérogative du directeur des études.

Il est donc apparu logique que la partie pédagogique des formations de santé soit placée sous l’autorité du médecin chef es qualité en sciences médicales lui-même placé sous l’autorité du directeur des études afin de s’assurer de la pertinence des connaissances médicales appliquées aux techniques des sapeurs-pompiers.

Il est aussi à souligner que le SSSM a développé au cours de la dernière décennie, un travail de collaboration avec les universités (facultés de médecine et de pharmacie) qui se traduit par deux Diplômes Inter-Universitaires (DIU) pour les pharmaciens et les infirmiers, d’une attestation en urgence de 3° cycle universitaire pour les médecins et de deux mastères (TOXPRO et santé publique) en cours de gestation. L’école nationale via le SSSM est ainsi en partenariat avec 6 universités (Bordeaux, Brest, Grenoble, Limoges, Reims et Strasbourg).

Ce sont l’ensemble de ces éléments qui ont déterminé l’évolution du positionnement du SSSM au sein de l’école nationale. Il semble effectivement opportun de maintenir d’un côté un SSSM placé sous l’autorité du médecin chef luimême sous l’autorité du directeur de l’école nationale et de l’autre côté de créer un département des formations de Santé (DESAN) placé sous l’autorité du médecin chef lui-même placé sous l’autorité du directeur des études.

Publié le 07/06/17 à 10:32