Le retour d’expérience est un outil de gestion qui permet de favoriser l’apprentissage dans les organisations. Il doit favoriser la production des enseignements dans l’idée de rendre les individus plus apprenants. C’est un processus d’exploration des opérations qui s’intéresse à la formation professionnelle, à l’expérience des agents et à la connaissance en acte mise en œuvre au sein des organisations

Actualité

Retour d'Expérience Opérationnel

Retour d’expérience de l’Inspection Générale de l’Administration (IGA) après l’incendie d’un site industriel à Rouen en septembre 2019 : Analyse et propositions sur la gestion de crise

22/07/20

Dans la nuit du 25 au 26 septembre 2019, à Rouen, une partie du site de l’usine Lubrizol, installation classée pour la protection de l’environnement « Seveso seuil haut », ainsi que les entrepôts de l’entreprise voisine, NL Logistique ont été la proie d’un incendie de grande ampleur. Cet incendie, éteint en une douzaine d’heures, n’a fait aucune victime et n’a entraîné ni pollution majeure de la Seine, ni dommages directs extérieurs. Il a en revanche dégagé un très important panache de fumée et de suies qui s’est étendu jusque dans les Hauts-de-France et a suscité une très forte inquiétude, relayée par les interrogations des médias, dans la population. La mission a procédé, par ce retour d’expérience, à une analyse de la gestion de la crise.

Ce rapport analyse la gestion de la crise de l’incendie de l’entreprise Lubrizol. Cette entreprise a déjà connu des incidents similaires par le passé révélant une carence dans l’apprentissage de certains enseignements au fil des évènements. Une faille est caractérisée par une « culture du risque industriel » moins développée au sein de la ville de Rouen dont les habitants ne sont pas aussi sensibilisés que dans d’autres communes du département.

Les actions du SDIS de la Seine-Maritime sont valorisées à plusieurs reprises pour la bonne gestion opérationnelle de l’incendie (lutte) ; les équipements en EPI et notamment les protections respiratoires FFP3 mises à disposition du SDIS auprès de tous les intervenants partenaires présents sur le site et la réalisation de prises de mesures dans l’air et des suies avec plusieurs partenaires conventionnés dans des zones sensibles et dans des conditions dégradées.

Les principales problématiques relevées dans ce rapport sont liées à la gestion de l’alerte-information aux populations mettant en évidence des écarts entre les mesures de précautions prises et les informations diffusées et rassurantes (1). Une problématique de coordination pour l’évaluation des risques sanitaires suite à l’incendie et ne permettant pas de bien déterminer le niveau de risques (2). Le besoin d’une coordination interministérielle nationale de la gestion de crise en cohérence avec la gestion de crise territoriale (3). Une stratégie de communication donnant lieu à des réactions vives de la part des médias et des réseaux sociaux incitant à la défiance (4). Une communication locale et de proximité doit être privilégiée pour faciliter la transparence des informations et le maintien de la confiance au sein des populations.

Publié le 22/07/20 à 17:57