ENSOSP : Ecole Nationale Supérieure des Officiers de Sapeurs-Pompiers
Accueil
Le retour d’expérience est un outil de gestion qui permet de favoriser l’apprentissage dans les organisations. Il doit favoriser la production des enseignements dans l’idée de rendre les individus plus apprenants. C’est un processus d’exploration des opérations qui s’intéresse à la formation professionnelle, à l’expérience des agents et à la connaissance en acte mise en œuvre au sein des organisations
Retour d'Expérience
Accès Membre
 

Actualité

08/06/17

Retour d'Expérience Opérationnel

Partages d'Expériences du SDIS de la Drôme : Secours routier avec AVP multiples, Technique de cross-raming en secours routier et SAP en milieu souterrain (spéléo)


Partages d'Expériences du SDIS de la Drôme : Secours routier avec AVP multiples, Technique de cross-raming en secours routier et SAP en milieu sout...

Le Service Doctrine, Evaluation, Prospectives Opérationnelles du SDIS de la Drôme nous propose trois Partages d'EXpériences (PEX) sur le secours routier et une intervention pour secours à personne (SAP) en milieu souterrain. Ces documents apportent une connaissance sur une diversité de techniques opérationnelles. Le premier PEX nous renseigne sur les opérations de dépotage/relevage d'un camion citerne de GPL sur une autoroute. Le second PEX aborde la technique du cross-raming pour la désincarcération des victimes dans des véhicules déformés par le choc. Le troisième PEX concerne une intervention spéléo avec un sauvetage dans une cavité à la topographie complexe et dans une zone enneigée.

PEX secours routier sur autoroute avec accident sur la voie publique (AVP) multiples et opération de dépotage/relevage sur camion-citerne :

Ce partage d’expérience concerne un accident sur l’autoroute suite à une collision entre 2 poids lourds (PL) (un PL sur la BAU et un PL citerne au GPL en circulation). Plusieurs véhicules sont également concernées par l’accident. La victime la plus gravement blessée est rapidement prise en charge car le camion-citerne n’est pas endommagé dans sa structure (absence de fuite au GPL), calage et manœuvre de désincarcération sont réalisées pour extraire la victime. La problématique de cette situation intervient avec la coupure de l’autoroute dans le sens N/S par l'escadron départemental de la sécurité routière (EDSR) ce qui entraîne une fermeture totale de l'axe autoroutier dans les deux sens et qui n'apparaît pas justifié pour le COS car l'opération d'évacuation du camion-citerne accidenté va être de longue durée. L’opération de dépotage/relevage est estimée à plus de 8H. La circulation est fermée pendant toute la durée de l’opération de sauvetage pour l'évacuation du chauffeur blessé et rouverte à la demande du COS pendant l’opération de dépotage. L’opération de dépotage/relevage est décidée par un expert de la société à laquelle le camion-citerne appartient afin de savoir quel mode d’évacuation du PL est le plus adapté en fonction des dégâts occasionnés sur la remorque.

Les enseignements du PEX relèvent un problème de concertation interservices pour la gestion de la fermeture de l’autoroute sur une longue durée et dans les deux sens, ainsi qu’un problème de liaison avec le COZ pour la gestion de l’opération. Une solution est proposée avec l’engagement d’un PC de colonne (sans lien avec la nature des moyens habituellement engagés) afin de favoriser les relations interservices par la création d’un lieu propice à la communication au plus près de l’opération pour faciliter la concertation et la prise de décision. L’engagement du chef de site est également identifié comme un facteur déterminant lorsque les enjeux nécessitent une communication partagée entre l'échelon zonal et l’échelon local sur l’impact de la fermeture de l’autoroute et la sollicitation de renforts extra-zonaux lorsque ce besoin est manifeste. En l’occurrence, ici, la relation établie avec les deux sociétés missionnées pour les opérations de dépotage/relevage est valorisée car elle a permis la conduite de l’opération dans de bonnes conditions.

PEX AVP et emploi de la technique du cross-raming pour désincarcération de la victime :

Ce partage d’expérience concerne un accident sur la voie publique avec un véhicule encastrée dans un arbre et dans une position instable. L'analyse met en évidence les difficultés rencontrées par les secours lorsque le véhicule est complètement déformé par le choc et la victime difficile à extraire de la zone de danger. Dans ce cas, cette situation est rendue encore plus difficile car le véhicule est dans une position instable, ce qui oblige les intervenants à mettre en place des fixations le temps d’extraire la victime du véhicule. Dans un second temps, la technique de cross-raming a dû être mise en œuvre pour permettre la désincarcération rapide de la victime en raison de la déformation totale du véhicule. Les enseignements du PEX montrent qu’il est important de dégager une victime le plus rapidement possible afin d’assurer sa survie (20 min). Ces nouveaux outils contribuent à l'amélioration des pratiques.

PEX secours à personne (SAP) en milieu souterrain :

Ce partage d’expérience concerne une intervention dans le cadre d’une recherche d’un spéléologue blessé à – 200 m au sein d’une cavité située dans une zone enneigée. L’opération implique des actions coordonnées par l’équipe secours en montagne (SMO) pour la pose d’une main-courante à l’entrée de la cavité puis par une équipe de deux spéléologues de spéléo-secours qui parvient à localiser la victime. Rapidement, cette équipe est rejointe par une équipe médicale et une équipe de CRS spécialisée en spéléo pour l’établissement d’un bilan médical de l’état de la victime. Dans le cadre d’une opération de secours spéléo, les modalités d’extraction de la victime sont déterminées en fonction de l’état de la victime et de ses capacités mais aussi du milieu au sein duquel elle se trouve. Dans ce cas, 24 spéléo secouristes ont dû être engagés pour participer à l'opération de secours en raison de la complexité du milieu souterrain et de la topographie de la cavité : la présence d’un secteur étroit et de quatre puits verticaux ne permettant pas le brancardage et nécessitant des équipements spécifiques.

Le partage d’expérience valorise la coordination des différentes équipes de secours spécialistes ayant participé à l’opération pour secourir la victime dans un milieu complexe et technique (plusieurs équipes spéléo départementales). Il s’agit d’une opération de longue durée ayant nécessité la mobilisation de moyens humains et matériels importants. Dans ce type d’intervention, l’expertise médicale et spéléo définit la conduite de l’opération afin d’évacuer la victime dans les meilleures conditions.

Publié le 08/06/17 à 17:38