Le retour d’expérience est un outil de gestion qui permet de favoriser l’apprentissage dans les organisations. Il doit favoriser la production des enseignements dans l’idée de rendre les individus plus apprenants. C’est un processus d’exploration des opérations qui s’intéresse à la formation professionnelle, à l’expérience des agents et à la connaissance en acte mise en œuvre au sein des organisations

Actualité

Retour d'Expérience Opérationnel

Partage d'Expérience du SDIS du Loiret : Feu d’appartement avec prise en charge de victimes

13/07/21

Le requérant, très calme, également occupant du logement, appelle les secours. A leur arrivée, les intervenants sont confrontés à un feu d’appartement au 2ème étage d’un immeuble d’habitation R+9 de la fin des années 1970. L’occupant du logement, paraplégique, est retrouvé gravement brûlé aux membres inférieurs sur le palier sans possibilité de l’évacuer à l’extérieur de l’immeuble. Bien que la porte de l’appartement soit fermée, les fumées se propagent dans les étages supérieurs par un escalier non encloisonné. Les occupants ont pris l’initiative d’évacuer. Au total, 4 personnes sont mises en sécurité dont l’une réfugiée à l’extérieur sur une corniche au 7ème étage. 27 personnes sont regroupées à un PRV dans une salle communale. Parmi eux, une victime sera intoxiquée par les fumées et transportée en CH ainsi que le requérant gravement brûlé et évacué en urgence.

Le feu sera circonscrit à la chambre du requérant. Une fois les mises en sécurité réalisées, la problématique principale sera le désenfumage de la cage d’escaliers et de certains appartements. Les enseignements tirés mettent en évidence la difficulté à connaître l’état de la victime alors gravement brûlée au moment de l’appel et pour laquelle aucun vecteur sanitaire n’a alors été engagé en premier départ. La prise en charge de cette victime est assurée par les primos-intervenants avec leurs moyens et une demande de renfort sanitaire est rapidement exprimée pour son évacuation sanitaire. Le PEX propose de systématiser l’engagement d’un VSAV pour tout engagement pour un incendie dans une habitation collective de nuit (22H-7H). Une réflexion est proposée sur l’acquisition de stoppeurs de fumées, une meilleure connaissance des techniques de ventilation opérationnelle et la mise en œuvre d’une veille technologique sur l’évolution des équipements pour le risque incendie. Enfin la communication de messages de prévention sur la conduite à tenir dans ce genre de situation est envisagée afin de mieux orienter le comportement des populations confrontées à ce type de sinistre.

 Ce PEX permet de rendre compte de la diversité des problématiques rencontrées par les primos-intervenants dans le cadre des incendies concernant des habitations collectives des années 1970 : La prise en charge de blessés graves ; la mise en sécurité des habitants impactés ou réfugiés sur des zones difficiles d’accès et dangereuses ainsi que la propagation de l’incendie et de ses effets (fumées). Il met en évidence l’importance des connaissances développées au moyen des GDO et GTO pour pouvoir traiter efficacement ce type de sinistre.

Publié le 13/07/21 à 11:34