Le retour d’expérience est un outil de gestion qui permet de favoriser l’apprentissage dans les organisations. Il doit favoriser la production des enseignements dans l’idée de rendre les individus plus apprenants. C’est un processus d’exploration des opérations qui s’intéresse à la formation professionnelle, à l’expérience des agents et à la connaissance en acte mise en œuvre au sein des organisations

Actualité

Retour d'Expérience Opérationnel

Partage d'Expérience du SDIS du Finistère : Intoxication de personnes au monoxyde de carbone

18/03/20

L’intervention concerne un secours à personne dans une habitation en R+1. La victime a fait un malaise chez elle et se trouve somnolente. Lors de sa prise en charge par l’équipage du VSAV, le détecteur de CO de l’équipage se déclenche à 70 PPM. Le taux de CO dans l’habitation est évalué à 500 PPM. Les intervenants constatent une source de CO dans l’habitation mais ne parviennent pas à en identifier l’origine, ni même à en établir la présence lors de leur reconnaissance. Les différentes prises de mesures dans l’habitation permettent d’identifier le rejet d’H2S dans la douche de l’habitation.

Le chef d’agrès décide de faire analyser plusieurs types de réseaux : réseau des eaux usées, prises de mesures dans les habitations voisines ou encore curage du réseau d’eaux usées de l’entreprise SUEZ. Le COS pense également à l’utilisation d’un décapant de façade dans le secteur mais ce doute est rapidement levé car aucun travaux de ce type n’a été réalisé récemment. L’emploi du FPT pour nettoyer le réseau des eaux usées permet de mieux cibler les actions à mener et d’identifier l’origine du problème. Les conduites d’eaux bouchées et en mauvais état sont potentiellement à l’origine de la problématique constatée. C'est une chaudière dans une habitation du quartier inhabitée dont le taux de CO remonte à 1000 PPM qui présentait un dysfonctionnement suite à son mauvais entretien et le CO remontait dans toutes les habitations voisines via le réseau d’assainissement. Les enseignements font état de l’importance donnée aux recherches de gaz et du CO par l’équipage puis le chef de groupe et le RCH3 de manière élargie afin de déterminer l’origine du problème dont les conséquences auraient pu être bien supérieures.

Publié le 18/03/20 à 10:50