Le retour d’expérience est un outil de gestion qui permet de favoriser l’apprentissage dans les organisations. Il doit favoriser la production des enseignements dans l’idée de rendre les individus plus apprenants. C’est un processus d’exploration des opérations qui s’intéresse à la formation professionnelle, à l’expérience des agents et à la connaissance en acte mise en œuvre au sein des organisations

Actualité

Retour d'Expérience Opérationnel

Partage d'Expérience du SDIS de la Vienne : Feu de pavillon équipé d’une chaudière à pile à combustible

26/03/21

L’intervention concerne une habitation équipée d’une chaudière à pile à combustible installée au sous-sol de l’habitation. Le requérant signale un feu au sous-sol de son habitation avec beaucoup de fumée en rez de chaussée mais ne peut expliquer l’origine de l’incendie. Il s’agit d’une habitation isolée et de construction traditionnelle. A l’arrivée des secours, la famille a évacué l’habitation et coupé les énergies. La fumée s’est propagée à l’ensemble du RDC mais aucune flamme n’est visible sauf sur la façade C par les ouvrants du sous-sol. Le foyer est localisé dans une partie du sous-sol ne contenant aucun ouvrant, il s’agit d’une cave aveugle. Il se développe en sous-sol intensément.

Le stoppeur de fumée est utilisé en RDC et une attaque d’atténuation est réalisée sur les deux ouvrants enflammés de la façade C avant d’être complétée par une LMDRS pour l’extinction totale du sinistre dans le sous-sol. Au cours de sa progression le BAT rencontre des difficultés pour pénétrer la partie du sous-sol ne comportant pas d’ouvrants, ils apprendront également la présence d’une autre cave inaccessible pour la culture clandestine de cannabis n’ayant pas été signalée par le requérant. La technique de la ventilation opérationnelle sera utilisée en sous-sol pour la dispersion des fumées avant une phase de surveillance et de déblai.

Les enseignements du PEX insistent sur l’importance d’une reconnaissance périphérique réflexe pour la localisation du sinistre. La sécurité des intervenants sur cette intervention est également un point important car la localisation du sinistre dans un volume aveugle nécessite la mise en place préalable d’un itinéraire de repli et de secours pour le personnel engagé. Un apport de connaissance vient compléter les enseignements de cette intervention sur la chaudière à pile à combustible qui n’a pas été impactée mais qui présente la particularité d’être dotée d’une technologie spécifique et encore peu répandue. La présence d’un espace destiné à la culture clandestine de cannabis a nécessité un suivi médical post intervention des intervenants.

Ce PEX met en évidence de multiples contraintes liées à la méconnaissance d'une nouvelle technologie (chaudière à pile à combustible) et à une configuration du sous-sol comportant des volumes aveugles et difficilement accessibles. Ces contraintes se sont imposées aux intervenants et ils ont été amenés à les découvrir au fil de l'intervention. Elles ont nécessité des mesures de protection adaptées afin de garantir leur sécurité.

Publié le 26/03/21 à 14:50