Le retour d’expérience est un outil de gestion qui permet de favoriser l’apprentissage dans les organisations. Il doit favoriser la production des enseignements dans l’idée de rendre les individus plus apprenants. C’est un processus d’exploration des opérations qui s’intéresse à la formation professionnelle, à l’expérience des agents et à la connaissance en acte mise en œuvre au sein des organisations

Actualité

Retour d'Expérience Opérationnel

Partage d'Expérience du SDIS de l'Yonne : Feu d'une camionnette au GPL aménagée en camping-car

09/09/19

L’intervention concerne une camionnette aménagée en camping-car en feu dans une station-service. La carburation de ce véhicule est du GPL. La passagère est brûlée et le camping-car contient 4 bouteilles de gaz qui sont susceptibles d’exploser. Le COS décide de prendre en charge la victime brûlée en priorité puis d’établir un périmètre de sécurité autour de la station-service. Une action de refroidissement du véhicule à distance est mise en œuvre au moyen d’un canon dans l’objectif de limiter le risque d’explosion.

Une autre action est ensuite menée pour refroidir les bouteilles de gaz par les ouvertures du véhicule et à distance et assurer la mise en protection du BAT par un élément naturel. Cette action est permise par un relevé de température thermo-laser effectuée par un RCH3 à distance afin d’identifier la présence de points chauds. L’emploi d’un drone pour une reconnaissance thermographique permettra de déterminer un engagement possible des intervenants au contact du véhicule pour un test d’évaporation des bouteilles confirmant l’absence de risque. Les autres problématiques concernent le risque incendie de la station-service située dans une zone habitée et la nécessité de mettre en place un SSO en raison de la chaleur et de la tension créée par cette intervention pour les intervenants.

Les enseignements du PEX mettent en évidence l’emploi du GDO « intervention en présence de bouteilles de gaz soumises à un incendie ou à un choc » pour définir les idées de manœuvre et les adapter à la situation. Le besoin de détenir cette documentation au PC est d’ailleurs indiqué dans les enseignements à tirer. La prise de contact avec les experts Primagaz a contribué à valider les idées de manœuvre du COS sur la conduite à tenir dans ce type de situation. L’emploi du drone pour la thermographie a permis de renforcer la sécurité des intervenants en analysant au préalable la température des bouteilles pour permettre un engagement au contact du véhicule en toute sécurité. Le drone est un outil de renseignement qui contribue ici à la prise de décision du COS pour un engagement des agents au contact du véhicule au terme d’un processus de neutralisation du risque d’explosion. Les relations interservices avec la gendarmerie ont contribué à la bonne mise en œuvre des périmètres de sécurité. Dans ce type d’intervention, il importe au COS d’avoir une connaissance concise des bouteilles, de leur volume, de leur contenant. Les enseignements précisent l’emploi de l’eau au lieu de la mousse haut foisonnement lors de cette intervention en raison des bouteilles de gaz à refroidir depuis une certaine distance pour la sécurité des intervenants. L’emploi de l’eau s’inscrit comme une mesure de sécurité nécessaire par l’action de ruissellement qu’elle permet pour réduire le risque d’explosion.

Publié le 09/09/19 à 15:01