Le retour d’expérience est un outil de gestion qui permet de favoriser l’apprentissage dans les organisations. Il doit favoriser la production des enseignements dans l’idée de rendre les individus plus apprenants. C’est un processus d’exploration des opérations qui s’intéresse à la formation professionnelle, à l’expérience des agents et à la connaissance en acte mise en œuvre au sein des organisations

Actualité

Retour d'Expérience Opérationnel

Partage d'Expérience du SDIS de Loire-Atlantique : Stratégies du COS et contraintes associées à la kétamine pour une victime incarcérée

10/07/19

Ce PEX traite d’un AVP VL seule contre un garde-corps le long de la voie de tramway. Une vidéo associée vous permettra de vous approprier l’environnement et de comprendre la situation. L’état de la victime va conduire l’équipe SMUR sur les lieux à la sédater à la kétamine. Cette action va entraîner des contraintes importantes que le COS va devoir prendre en compte dans son raisonnement tactique.

Le COS va traiter cette intervention selon les 5 phases de la MGOSR :

  • sécurisation des lieux par la mise en place d’une déviation pour le tramway et les voies de circulation (1) ;
  • sécurisation du véhicule par la neutralisation de la batterie et le calage de l’engin pour la manœuvre de désincarcération (2) ;
  • médicalisation de la victime par pose d’équipements et perfusions générant une contrainte de réduction des bruits dans les actions à mener (3) ;
  • sécurisation des techniques de désincarcération pour pouvoir assurer l’extraction de la victime au moyen d’une concertation interservices et entre les équipes SP pour la prise de décision des actions à mener (4) ;
  • sortie de la victime pour son transport sanitaire vers un centre hospitalier (5).  

Les enseignements du PEX rappellent l’importance des consignes du SAMU suite à l’injection de kétamine et de la prise en compte des effets du bruit pour la victime. La relation interservices est fondamentale et la prise de décision est collective et concertée pour ce cas complexe. L’application des 5 phases de la MGOSR a permis de sécuriser les différentes phases de l’intervention et de procéder aux actions dans les meilleures conditions pour la victime et les intervenants.

Publié le 10/07/19 à 14:26