Le retour d’expérience est un outil de gestion qui permet de favoriser l’apprentissage dans les organisations. Il doit favoriser la production des enseignements dans l’idée de rendre les individus plus apprenants. C’est un processus d’exploration des opérations qui s’intéresse à la formation professionnelle, à l’expérience des agents et à la connaissance en acte mise en œuvre au sein des organisations

Actualité

Retour d'Expérience Opérationnel

Partage d'Expérience du SDIS de Haute-Garonne : Intervention dans un train impacté par un incendie et en circulation sur les voies

15/11/19

Ce PEX concerne une intervention pour un incendie dans un train en circulation signalé par un contrôleur de train. Il y a 200 passagers en cours d’évacuation. Le train est stoppé devant une caserne de pompiers dans laquelle trois agents sont présents et engagés sur cette intervention. Lors de l’arrivée sur les lieux, le premier chef d’agrès constate un incendie dans les toilettes du train. Il demande la coupure électrique des caténaires et de l’alimentation du train. Le FPTSR venu en renfort demande la coupure des voies de circulation pour procéder à des actions d’extinction et à l’engagement de ses agents. Sur les lieux, le COS n’a pas de référent CIL avec qui se coordonner pour la conduite des actions à mener c’est donc le CODIS qui échange avec le COGC.

Or, après quelques heures, le COGC prend des décisions sans concertation avec le COS comme la réalimentation électrique des voies et la mise en circulation des trains en marche prudente dans un premier temps puis en marche rapide dans un second temps. Le CODIS transmet l’information de la réalimentation électrique des voies au COS mais n’a pas connaissance de la remise en circulation des trains. Des personnels SNCF présents sur les lieux de l’intervention ont connaissance de ces actions mais ne les communiquent pas au COS. Une autre problématique est observée avec la circulation des bus chargés d’évacuer les passagers mais ce problème n’est pas communiqué au COS sur place et géré par un agent de la SNCF. L’absence du CIL ne permet pas une bonne coordination des actions sur le terrain et le COS n’a pas de retour sur les décisions prises par le COGC et les agents SNCF présents sur les lieux qui mènent plusieurs actions dont il n’a pas connaissance. Le PEX met en évidence la complexité de l’organisation des actions de secours à mener en absence du CIL pour faciliter les échanges mais plus encore pour assurer la sécurité des intervenants et des passagers lors de ces situations. Les différents risques répertoriés par le PEX nécessitent la présence de cette fonction (CIL) pour assurer au mieux le déroulement de l’intervention.

Publié le 15/11/19 à 10:36