Le retour d’expérience est un outil de gestion qui permet de favoriser l’apprentissage dans les organisations. Il doit favoriser la production des enseignements dans l’idée de rendre les individus plus apprenants. C’est un processus d’exploration des opérations qui s’intéresse à la formation professionnelle, à l’expérience des agents et à la connaissance en acte mise en œuvre au sein des organisations

Actualité

Retour d'Expérience Opérationnel

PEX n°13 du SDIS de Seine-et-Marne : AVP VL-Train en milieu urbain

18/01/17

Ce partage d'expérience concerne une intervention impliquant une VL et un train de voyageurs transportant 400 passagers. La collision se situe sur un passage à niveau dans un milieu urbain. Le document relate les différentes difficultés rencontrées par les services de secours pour la recherche de la victime, éjectée du véhicule, au moment de l'impact et de la prise en charge des passagers.

L'accident et le lieu d'arrêt du train se situent sur deux communes différentes rendant difficile la compréhension de la situation lors de la prise d'alerte. A l'arrivée des premiers secours, le véhicule percuté n'est pas visible depuis le passage à niveau. Parmi les deux occupants du véhicule, le passager a eu le temps de sortir avant l'impact et se trouve indemne mais choqué. Le conducteur a été éjecté et est retrouvé dcd entre le point d'impact et le train. Parmi les passagers du train, il n'y a aucun blessé et la décision sera prise de les évacuer en accord avec l'opérateur ferroviaire. La chaleur de la saison ne permet pas de les maintenir confinés dans les wagons sans climatisation, la locomotrice étant inopérante pour poursuivre son trajet. Ils sont évacués sur les voies en toute sécurité grâce à la présence d'un CIL. Le Chef d’Incident Local (CIL) est l'interlocuteur du COS pour la gestion des incidents sur les voies ferroviaires. Il est identifiable par le port d’une chasuble spécifique pour sa fonction. Pour des évènements majeurs, c'est le CIP (chef d'incident principal) qui assure cette fonction. Il intervient notamment lorsque l'opération nécessite l'activation d'un poste de commandement opérationnel. Dans le cas de cette intervention, le CIL a été facilitateur pour la bonne gestion de l'opération. La création de cette fonction permet au COS de n'avoir qu'un seul interlocuteur avec lequel il organise la mission de secours.

Publié le 18/01/17 à 11:18