ENSOSP : Ecole Nationale Supérieure des Officiers de Sapeurs-Pompiers
Accueil
Le retour d’expérience est un outil de gestion qui permet de favoriser l’apprentissage dans les organisations. Il doit favoriser la production des enseignements dans l’idée de rendre les individus plus apprenants. C’est un processus d’exploration des opérations qui s’intéresse à la formation professionnelle, à l’expérience des agents et à la connaissance en acte mise en œuvre au sein des organisations
Retour d'Expérience
Accès Membre
 

Actualité

12/09/17

Retour d'Expérience Opérationnel

Incendie survenu le 17 mars 2008 sur le site de la firme Ineos Gmbh Köln (Allemagne)


Incendie survenu le 17 mars 2008 sur le site de la firme Ineos Gmbh Köln (Allemagne)

Le colonel (er) SCHMAUCH nous livre ses connaissances sur les spécificités des sapeurs-pompiers allemands dont les équipements, matériels et mode organisationnel sont très différents. Il illustre leurs capacités à travers un retour d’expérience concernant un incendie dans une industrie pétrochimique qui a eu lieu le 17 mars 2008. Le récit chronologique et commenté de l’intervention met en évidence les différentes étapes de la gestion opérationnelle avec la montée en puissance conséquente des moyens et des difficultés rencontrées. A chaque phase d’évolution du sinistre, une réponse immédiate est apportée avec des moyens adaptés. Ce retour d'expérience met en évidence la performance d'une organisation efficiente.

Partant principalement de S. NEUHOFF & J.FEYRER, Gravierender Störfall in einem Chemiebetrieb in Köln, in Brandschutz (2008, n° 8, pages 592 à 606) et H. HAGEN, H. HAMMER, S. HUMMEL & N. SCHNEIDER, Tanklagerbrand in Köln-Worringen, in Brandschutz (2009, n° 9, pages 722 à 730), le colonel (er) SCHMAUCH propose une analyse résumée et commentée de l’incendie majeur survenu le 17 mars 2008 sur le site de la firme INEOS GmbH Köln (Allemagne, Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie). Selon les responsables concernés des services d’incendie et de secours, cet incendie majeur rejoint, par son ampleur et les difficultés rencontrées pour le combattre, ceux provoqués par les bombardements alliés pendant la Seconde Guerre mondiale. L’importance des moyens d’intervention immédiatement disponibles, la rapidité dans les prises de décision et la parfaite collaboration des structures engagées constituent des facteurs d’excellence opérationnelle.

La chronologie de l'intervention rend compte des capacités d’anticipation déployées pour prévenir les risques de destruction des infrastructures et assurer la protection des populations des communes environnantes par des mesures de confinement. La coordination des moyens est assurée par le pouvoir décisionnel des sapeurs-pompiers qui ont toute légitimité dans les actions à mener. Leurs décisions s’appliquent aux autres services publics concourant à la gestion opérationnelle ce qui signifie que les sapeurs-pompiers en portent aussi toute la responsabilité. En dépit des nombreuses difficultés rencontrées, l’organisation des secours mise en place a permis de circonscrire l’incendie en limitant les effets pour les populations, l’organisation (industrie) et l’environnement.

Fichiers associés :

Publié le 12/09/17 à 14:05