La mise en œuvre opérationnelle est au fondement même du métier de sapeur-pompier. La connaissance des risques, la maîtrise des techniques et l’expérience partagée concourent à apporter une réponse opérationnelle efficiente. Enrichissons cet espace dans l’intérêt collectif.

Actualité

A la Une

Synthèse du mémoire produit dans le cadre dans le cadre de la formation des commandants des opérations de secours (COS)

Une approche ergologique de la formation au commandement opérationnel des lieutenants de sapeurs-pompiers

10/11/17

Le milieu du travail est un cadre extrêmement normatif. Il est régi et organisé par de nombreuses règles, lois, procédures qui permettent de fixer les moyens, les objectifs et les manières de relier l’un à l’autre. A partir de ce constat, l’ergologie cherche à appréhender le positionnement de l’individu dans ce contexte contraignant. Pour accéder à ses objectifs, il doit rendre cohérente une pluralité de normes initiales. La norme comprend en effet un caractère polémique dès lors qu’elle est conscientisée par l’individu. La norme doit être modulée mais cela ne suffit pas pour comprendre la complexité de l’individu en activité. En effet, celui-ci, cherche et doit en permanence mettre en conciliation des contraintes en fonction de sa propre personnalité afin de faire du milieu, son milieu. Chaque situation, singulière par essence, revêt un caractère tellement spécifique que l’individu, d’une part, sera dans l’impossibilité d’appliquer l'ensemble des exigences fixées au préalable et d’autre part, devra faire face à une absence de prescriptions relatives au cas rencontré. Il rencontre forcément un dilemme à chaque instant consistant à prioriser, rectifier, cohérer des normes antécédentes.

Pour comprendre comment se construisent les compétences du Commandant des Opérations de Secours, l’étude s’est centrée sur l’activité de formation. L’activité du COS simulée en formation est hautement spécifique et ne peut être appréhendée de la même manière que l’activité réelle du COS. L’objectif est un des éléments distinctifs de ces deux activités. En effet, alors que dans une situation réelle, l’objectif est de parvenir à coordonner des moyens face à une problématique, dans un cadre formatif, cet objectif devient un moyen pour parvenir à acquérir et faire reconnaitre des compétences.
Les questionnements liés à l’étude se sont donc adaptés aux déterminants de l’activité du stagiaire en formation de COS : ses moyens (pédagogie des formateurs, infrastructures), ses objectifs directs (acquisition de compétences) et indirects (transposition des compétences au SDIS d’affectation). L’enjeu est de montrer en quoi la subjectivité (ou corps-soi) du stagiaire est une composante déterminante et essentielle dans le cadre de sa formation de chef de groupe.

Auteur : Mathilde MICHEL

Directeurs de mémoire :

Commandant Olivier FREYERMUTH - ENSOSP

Erwan JAFFRES

Pour lire cet article dans sa version globale, veuillez télécharger le fichier ci-dessous.

Publié le 10/11/17 à 10:30