La mise en œuvre opérationnelle est au fondement même du métier de sapeur-pompier. La connaissance des risques, la maîtrise des techniques et l’expérience partagée concourent à apporter une réponse opérationnelle efficiente. Enrichissons cet espace dans l’intérêt collectif.

Actualité

11/04/17

Nocturnes de l'ENSOSP

Le sapeur-pompier face à la mort dans l'opérationnel


L'ENSOSP organise, régulièrement et depuis plusieurs années, des conférences appelées « Nocturnes », sur des sujets se rapportant au monde des sapeurs-pompiers ou de la société civile.

Mardi 4 avril 2017, l'Ecole a accueilli une Nocturne proposant une réflexion sur la mort dans l’opérationnel.

Comment le primo intervenant sapeur-pompier prend en charge un enfant exposé à la mort d’un proche sur la route ? Comment désamorcer très rapidement le traumatisme et permettre au sapeur-pompier d’être efficace en passant le relais aux personnels de santé des urgences ? Quelle préparation mentale préventive peut-on envisager pour être moins impacté psychologiquement ?

Les indicateurs physiologiques mesurables chez le sapeur-pompier en phase post-critique, le principe de l’EMDR, l’accompagnement du défunt en intervention, de son entourage à l’issue et les avancées de la science ont été des points de développement pour y répondre, animés par le Lieutenant Patrick NUGERON du SDIS de l’Ardèche.

Plusieurs conférenciers ont animé cette nocturne :

  • Claire BAZIN-CIPRIANI, Psychanalyste, ancien professeur d’université et fondatrice de l’association « l’Enfant, le deuil et la vie »
  • Eric DUDOIT, Docteur en psychologie clinique et psychopathologie à l’hôpital de La Timone
  • Docteur Gérard MILLIER, SSSM du SDIS de l'Ardèche
  • Philippe SARRADE, Consultant et psychologue, Sapeur-pompier volontaire au SDIS de l'Hérault

Pour consulter les supports de présentation des conférenciers, veuillez télécharger les documents ci-dessous.

Publié le 11/04/17 à 16:42