Cet espace est un outil de valorisation et de co-élaboration de sources et de ressources dans le champ général du Management organisationnel et ayant un lien avec le domaine particulier que représente le modèle français de sécurité civile. Son dynamisme et sa richesse est le fruit du partage d’une intelligence collective.

Fiche pratique

CONTROLE DE GESTION : Le contrôleur de gestion

Objectifs :

« Toute organisation a besoin de mettre en place des systèmes de contrôle de son activité ». C’est en biologie ce que l’on appelle le principe d’homéostasie qui est la capacité d’un système (ouvert ou fermé) à conserver son équilibre de fonctionnement en dépit de contraintes internes ou externes.

Qui est le contrôleur de gestion ? De prime abord, nous pourrions avancer l’idée qu’il existe autant de contrôleurs de gestion que de collectivités disposées à ce se lancer dans une telle démarche, tant le contrôle de gestion apparaît comme multiformes. Néanmoins, il est possible de définir un « morphotype » de cette fonction, c’est à dire un dénominateur commun à tous les hommes et femmes qui souhaitent pratiquer cette discipline en vue de maintenir l’équilibre des établissements pour lesquels ils travaillent. C’est l’objectif poursuivi par la présente fiche.

Cibles :

  • Conseillers en gestion
  • Responsables administratifs et financiers
  • Equipes dirigeantes des SDIS

Références :

Mise à jour : le 6 avril 2010

Contenu :

Le contrôleur de gestion agit sur l’espace et le temps

Sommaire

1 Action sur le temps

1.1 Intervention en amont d’une politique, d’un projet ou d’une action

1.2 Intervention en cours de réalisation

1.3 Intervention in fine de la politique ou de l’action

2 Action sur l’espace

2.1 Verticalement

2.2 Horizontalement

3 Qualités requises

1 Action sur le temps

1.1 Intervention en amont d’une politique, d’un projet ou d’une action afin de :

conseiller à sa définition même (nature, calendrier, acteurs)

conseiller à la définition de son pilotage chemin faisant et de sa mesure in fine

écriture de la procédure et du mode opératoire

poser les seuils à partir desquels les alertes devront être activées

poser les outils permettant le pilotage et la mesure ainsi que les moyens nécessaires pour les construire

1.2 Intervention en cours de réalisation :

mesurer les écarts entre ce qui est et ce qui devrait être

déterminer les causes de ces écarts

s’assurer de la fiabilité des données recueillies par le système d’information

s’assure du respect des procédures et modes opératoires, les améliore le cas échéant

dialogue avec les services et la direction, rôle d’interface entre ces deux pôles.

1.3 Intervention in fine de la politique ou de l’action :

mesure rétrospective du résultat

retour d’informations sur ces résultats

ajustement de la politique, du projet ou de l’action suivant

2 Action sur l’espace

2.1 Verticalement :

relais du discours de l’état major sur le terrain

rend compte à l’Etat Major de l’évolution chemin faisant de la politique ou de l’action en cours

2.2 Horizontalement :

conseille les services à la définition de

leurs objectifs

leurs outils de mesure

des seuils d’alerte

du degré de finesse ou de précision nécessaire des résultats

procédure et mode opératoire

initie, entretien et favorise le dialogue de gestion entre les services (facilitateur / médiateur)

met en œuvre et diffuse une culture de gestion au sein de l’établissement

3 Qualités requises

Très grandes qualités humaines : relationnel, négociation, médiation, animation

Esprit de synthèse élevé

Très grande ouverture d’esprit et curiosité (au sens : « attitude de disponibilité ou d’intérêt à l’égard d’un sujet ou d’une phénomène donné)

Aptitude à se former en continue, notamment aux nouvelles technologies

Sens de l’organisation

Connaissances budgétaires, comptables et financières

Publié le 14/06/10 à 15:23