Cet espace est un outil de valorisation et de co-élaboration de sources et de ressources dans le champ général du Management organisationnel et ayant un lien avec le domaine particulier que représente le modèle français de sécurité civile. Son dynamisme et sa richesse est le fruit du partage d’une intelligence collective.

Actualité

La place de la Prospective opérationnelle au sein de la Sécurité civile

L’Institut français de sécurité civile : inscrire l’innovation au coeur de la sécurité civile

14/11/14

Dans un monde toujours plus complexe et incertain, les acteurs français de la sécurité civile doivent pouvoir faire face à un double défi. Maintenir l’excellence opérationnelle qui fait du système français l’un des meilleurs au monde et parallèlement faire de l’innovation un marqueur déterminant permettant à ces mêmes acteurs d’être mieux préparés face aux grandes mutations que notre pays devra affronter dans les prochaines années.

C’est dans cette perspective que la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France a souhaité la création de l’Institut français de sécurité civile (IFRASEC). Constitué autour des principaux acteurs de la sécurité civile, ce cercle de réflexion a pour objectif d’éclairer et de mettre en perspective les grands enjeux de la sécurité civile en France.
De nombreux acteurs institutionnels, associatifs ou industriels contribuent, d’une certaine manière, à la réflexion autour des enjeux opérationnels de la sécurité civile. Pour autant, la France manquait d’une structure qui puisse faire le lien entre ces différents acteurs tout en respectant les cultures, savoir-faire et expertises de chacun d’entre eux.
Les publications et travaux du think tank seront destinés à fournir aux décideurs politiques, institutionnels et économiques les outils de compréhension et d’anticipation des grandes mutations à venir.

En effet, pédagogie et prospective seront les deux piliers sur lesquels reposeront les activités de l’IFRASEC :

  • la pédagogie pour permettre une meilleure compréhension des enjeux actuels
  • la prospective pour mieux anticiper et ainsi contribuer au maintien de l’excellence française.

La production du think tank se fera dans le cadre de groupes de travail constitués de manière transversale et collaborative afin d’une part de mobiliser l’ensemble des expertises humaines disponibles sur le territoire français et d’autre part permettre de capitaliser sur la forte expérience des acteurs de terrain. L’IFRASEC s’appuiera notamment sur un réseau constitué de sapeurs-pompiers, de hauts fonctionnaires, d’industriels, d’experts de la sécurité civile et d’universitaires issus des grandes écoles et d’universités prestigieuses (citons notamment l’École Centrale, HEC, l’ENSOSP ou bien l’École Nationale Supérieurs d’Arts et Métiers).

Les principaux axes de recherche du think tank concerneront le secours à personne, l’évolution des formes d’engagement citoyen, l’approche des nouveaux risques corrélée à une gestion globale des crises, l’économie et la filière industrielle française, l’aménagement territorial, les dimensions européennes et internationales ainsi que les dynamiques d’innovation autour des nouveaux outils numériques.

Le choix de ces axes de recherche repose sur une volonté forte d’embrasser, de manière empirique, l’ensemble des domaines qui, de près ou de loin, concernent la sécurité civile. Par ailleurs, créer un axe spécifique autour des enjeux du numérique relève de cette même volonté de considérer que la révolution numérique impactera de manière considérable et parfois irrémédiable les pratiques des acteurs mais également la connaissance que nous avons des théâtres d’opérations notamment à travers la mutualisation des systèmes d’information, l’interaction via les outils numériques entre la population et les services de secours et dans un avenir proche l’usage des «big data».

Ouverture, transversalité et démarche collaborative sont les maîtres mots qui concourent au positionnement de ce think tank qui entend devenir un véritable carrefour de rencontres des différents acteurs de la sécurité civile.

♦ Par le Colonel Eric FAURE, Président de la Fédération Nationale des Sapeurs-Pompiers de France

Publié le 14/11/14 à 08:28