Cet espace est un outil de valorisation et de co-élaboration de sources et de ressources dans le champ général du Management organisationnel et ayant un lien avec le domaine particulier que représente le modèle français de sécurité civile. Son dynamisme et sa richesse est le fruit du partage d’une intelligence collective.

Actualité

09/03/17

Synthèse du mémoire produit dans le cadre de la formation d’adaptation à l’emploi de Chef de Groupement, 2016.

Discerner l’organisation, transcender l’individu : vers l’émergence de valeurs partagées chez les agents des services départementaux d’incendie et de secours


Au fil de la mondialisation (depuis 1970), la société s’est orientée vers un système individualiste. Est-ce pour autant une perte des valeurs ? D’autre part, la suppression en 1997 du service national a pu contribuer à la perte de certains repères.

Effet confirmé par les  médias nationaux qui parlent régulièrement d’une jeunesse en perte de repères et de valeurs. A contrario, les récents attentats perpétrés sur le territoire national ont pu faire resurgir un besoin collectif de rapprochement autour de valeurs communes, au-delà de celles propres à chacun. Ce constat est illustré par la proposition de Loi n°2712, déposée le 8 avril 2015 à l’Assemblée Nationale par Monsieur Xavier BERTRAND et 35 autres députés, relative à l’instauration d’un nouveau service national obligatoire.

Sur le plan des organisations, le contexte économique de l’après-guerre a encouragé les entreprises américaines à définir leurs valeurs. En France, cette démarche ne s’est initiée progressivement dans les entreprises qu’à partir de 1970.

Dans la fonction publique, la Loi n°83-634 du 13 juillet 1983 (modifiée) précise les droits et obligations des fonctionnaires. Ces règles communes ont été complétées récemment par la Loi du n°2016-483 du 20 avril 2016 relative à la déontologie et aux droits et obligations des fonctionnaires qui intègre les valeurs de dignité, impartialité, intégrité et probité, neutralité ainsi que laïcité. Elle prévoit la création d’un référent déontologue dont les modalités de désignation seront fixées par décret pris en Conseil d’Etat (art. 25 et 28 bis Loi n°83-634 modifiée).

Pour lire la suite de cette synthèse, téléchargez le fichier ci-dessous.

► Auteurs : Commandant Serge BRASSEUR (SDIS 52)
Commandant Sébastien ROUX (SDIS 45)
Commandant Jean-Christian TSALICHIS (SDIS 10)
Capitaine Julien SADDIER (COGIC)
Directeur de mémoire : Colonel Bruno BEAUSSE (ENSOSP)

Publié le 09/03/17 à 10:43