La plateforme relative à la gestion fonctionnelle des SIS est un outil d'information, d'échange et de mutualisation des données relatives aux cinq grands domaines que sont l'administration - finance, la commande publique, les ressources humaines, la communication et les systèmes d'information.

Actualité

A la Une

Accessit du Prix de l'innovation 2018

Quand la responsabilité sociétale se traduit en économie circulaire

29/11/18

Vous trouverez ci-après le résumé du projet réalisé par le Commandant Paul MALASSIGNÉ du SDIS de l'Indre.

Ce travail fait partie des 10 candidatures reçues dans le cadre du Prix de l'Innovation 2018. Il a été sélectionné par un jury interne pour concourir au Prix de l'Innovation lors de la Cérémonie des Prix 2018.

Les tenues de sapeurs-pompiers dites F1 et TSI équipent tous les corps de sapeurs pompiers. Elles sont instituées par l'arrêté du 8 avril 2015. Ces effets d’habillement sont constitués de fibres dites « aramides viscose », nom de la famille chimique de la matière qui la compose. Plus précisément ce sont des méta- et para-aramides, des fibres de synthèse et la viscose qui est un composé cellulosique naturel traité à cœur pour être ignifugé. Elles sont mélangées selon un pourcentage relatif lié au coût global du tissu souhaité et aux propriétés finales du textile que l’on souhaite obtenir. Ces fibres sont présentes dans tous les usages industriels liées au risque de flamme, et ce sur la planète entière sous des appellations commerciales diverses (Nomex®, Kermel®,Technora®, Conex®, Newstar®…).

Ces fibres techniques, à haut potentiel participent à la protection de sapeurs pompiers contre le feu et les accidents thermiques. Pour des raisons entropiques, par nature, elles absorbent les flux de chaleurs excessifs, protègent le sapeur-pompier et se minéralisent sans combustion au contact d’une flamme.

Ces fibres sont de grande valeur, tant par leur usage protecteur que par la nature de leur conception et pour finir par le coût élevé de leur production et la rareté de la disponibilité sous forme tissée, en France.

Les 6 SDIS de la région centre Val de Loire ont lancé en 2016 un marché public commun pour renouveler leurs tenues. Le « sourçage », préalable à l’acquisition, a montré que les tenues F1 reprises jusqu’alors étaient stockées dans des hangars sans autre formes significatives de débouchés autres que l’incinération ou l’enfouissement. Le bilan environnemental de ces pratiques est alors jugé défavorable.

Aussi, il est mis en place un groupe de travail au sein du SDIS 36, en lien avec des industriels, producteurs, recycleurs, récupérateurs, revendeurs du secteur.

L’objectif est d’évaluer une possibilité de réutilisation de cette fibre, afin de valoriser ce qui n’est alors qu’un déchet.

Après plusieurs essais, il s’avère que la solution la plus simple sans financements est la production de panneaux isolants pour les batiments. Le résultat s’avère être un produit  aux atouts remarquables (par ses qualités d’Isolation phonique, thermiques, hygroregulation, inertie,  facilité de mise en œuvre…). Cet isolant présente un intérêt tant pour les professionnels que pour les particuliers. Utilisé pour l’isolation des casernes il fonde surtout la première économie circulaire connue dans une administration européenne.

 

C’est le premier pas réel d’une démarche de responsabilité sociétale des administrations au sens de l’ISO 26000, une démarche supra départementale, coordonnées, efficace et efficiente.

Crédit photographique : SDIS 36

Rédacteur : Commandant Paul MALASSIGNÉ, chef de Groupement Technique Logistique et Patrimoine, SDIS 36.

Publié le 29/11/18 à 15:08