La plateforme relative à la gestion fonctionnelle des SIS est un outil d'information, d'échange et de mutualisation des données relatives aux cinq grands domaines que sont l'administration - finance, la commande publique, les ressources humaines, la communication et les systèmes d'information.

Actualité

A la Une

Candidature au Prix de l'Innovation 2018

Construction d'un nouveau CIS à Colombey-les-Belles

13/11/18

Vous trouverez ci-après le résumé du projet réalisé par M. Erwan GUEGUEN et Mme Laetitia BESTAVEN du SDIS de Meurthe-et-Moselle.

Ce travail fait partie des 10 candidatures reçues dans le cadre du Prix de l'Innovation 2018.

L’état et l’aspect des bâtiments influent d’une certaine façon sur l’efficacité opérationnelle, sur le bien-être des sapeurs-pompiers et sur la volonté pour des futurs engagés d’intégrer un centre d’incendie et de secours (CIS). L’ancien CIS de Colombey-les-Belles, situé au centre de la commune était devenu inapproprié aux besoins des sapeurs-pompiers. Le projet de construction d’un nouveau centre a donc émergé en 2010.
L’implantation d’un CIS au centre d’une commune peut être un frein au bon déroulement des missions en augmentant le temps de rassemblement des personnels et celui des départs en intervention qui doivent être les plus courts possibles. Le CIS de Colombey-les-Belles doit répondre à des besoins opérationnels couvrant 22 communes ainsi que le secteur autoroutier, avec environ 500 interventions dans une année. Il a donc été décidé de privilégier une situation géographique stratégique en périphérie de Colombey-les-Belles, proche des grands axes routiers, tout en maintenant une certaine proximité avec la commune.
En raison des contraintes financières actuelles, notamment en termes d’énergie, la construction de nouveaux centres d’incendie et de secours doit se conjuguer avec ces exigences. A Colombey-les-Belles, la réflexion menée autour de la conception du nouveau bâtiment, notamment en terme bioclimatique, avec une recherche sur l’orientation, l’implantation, l’enveloppe, l’utilisation des matériaux naturels biosourcés… permet de minimiser les dépenses en énergie, en favorisant les énergies naturelles gratuites, en limitant leurs pertes, tout en gardant les fonctionnalités d’une unité opérationnelle.
Débutée en janvier 2016, la construction du CIS de Colombey-les-Belles s’est achevée en juin 2017. Ce projet de construction passive répond aux objectifs fixés dans le programme initial, à savoir : marier les besoins d’un centre de sapeurs-pompiers avec des préoccupations écologiques et d’économie d’énergies. La volonté politique de réaliser un bâtiment bioclimatique a permis de diriger le projet vers un bâtiment doté d’un niveau de Haute Qualité Environnementale, équivalent au label PassivHaus. La démarche écologique s’inscrit également dans une des politiques du territoire Terres de Lorraine, lauréat du programme national Territoire à Énergie Positive pour la Croissance Verte.
L’ensemble du site est réparti en 3 zones distinctes, à savoir l’aire de manoeuvres/lavage, l’aire d’accueil/parking et le bâtiment même du CIS. Celui-ci se distingue de l’extérieur par sa forme architecturale originale, couverte de tavaillons de mélèze et par l’un de ses composants internes servant à l’isolation, des caissons bois remplis de paille, qui fait de ce bâtiment le 1er CIS en France réalisé avec de la paille. Le reste de la structure du centre se compose d’une ossature bois, reposant sur une dalle de béton, un plancher mixte bois/béton, avec un mur de refend en béton permettant de rediffuser la chaleur. Dans le but de minimiser les besoins en énergie et de favoriser les énergies naturelles, divers moyens techniques et technologiques ont été mis en place (orientation au sud, larges baies vitrées type shed au R+1 avec BSO automatique, détecteurs de présence pour l’éclairage, renouvellement de l’air frais par une VMC double flux, chaudière à granulés de bois, installation de panneaux photovoltaïques…). L’ensemble des technologies mises en place pour la recherche d’économies d’énergies ont été pensées également en lien avec les besoins des sapeurs-pompiers, avant et après interventions. Ces éléments ont aussi été réfléchis pour garantir un certain confort et une certaine fonctionnalité pour les personnels. Nous pouvons par exemple citer la récupération des eaux de pluies pour les divers exercices d’entraînement et entretien des véhicules, la mise en place d’une sur-ventilation dans les vestiaires aux retours d’interventions, les brise-soleil orientables automatiques…
En termes de fonctionnalités, le centre est divisé en deux parties, avec d’un côté la zone de vie, et de l’autre, la zone remise. La partie regroupant les locaux de vie correspond à l’activité du centre et comprend l’accueil/standard, la salle de formation/salle de crise, la cuisine et le foyer, une salle de musculation, les bureaux, et l’ensemble des vestiaires (SPV et JSP). Les vestiaires des sapeurs-pompiers volontaires sont en communication quasi directe avec la remise, ce qui permet de raccourcir les temps d’accès aux engins dans un souci d’optimisation de la marche en avant pour les interventions. La remise, d’une surface d’environ 300m², permet d’optimiser au mieux les interventions: les véhicules sortent par l’unique porte de sortie située à l’avant du bâtiment qui s’ouvre en même temps que le portail avec le bip de feu intégré. Lorsque les véhicules rentrent de mission, ces derniers reviennent par l’unique porte de retour située à l’arrière du bâtiment, et reconditionnent les véhicules pour un nouveau départ. Les espaces dédiés aux véhicules au sein du nouveau CIS de Colombey-les-Belles permettent une certaine liberté dans la modularité et une évolution dans le parc automobile.
Le nouveau bâtiment du CIS de Colombey-les-Belles permet donc de marier les nouvelles attentes sur le plan de l’écologie, de l’économie d’énergie, avec les besoins opérationnels des sapeurs-pompiers qui doivent répondre rapidement face aux urgences des missions, le tout dans un cadre de travail agréable.

Crédit photographique : SDIS 54

Rédacteurs : M. Erwan GUEGUEN et Mme Laetitia BESTAVEN, SDIS 54, Bureau départemental de l'immobilier et du mobilier

Publié le 13/11/18 à 11:04